Campagne de dépistage de la rétinopathie diabétique 

La campagne a été lancée par une soirée de conférences données jeudi 6 octobre, de 19h à 21h, à la salle du Théâtre de l’Espérance, par le Dr Guy Donati, Président de l’Ordre des Ophtalmologues Genevois, le Dr Nicolas von der Weid, diabétologue, et le Prof. Alain Golay, médecin-chef du service de l’enseignement thérapeutique pour maladies chroniques (SETMC) des HUG. 

Quant à la journée de dépistage gratuit de la rétinopathie diabétique, elle s’est tenue jeudi 13 octobre, de 9h à 17h, dans 9 centres et cabinets différents.  

L’AGD a informé ses membres par circulaire du mois de juillet et par une campagne de presse qui a informé également le grand public de la nécessité de procéder à un examen du fond de l’œil en l’invitant à participer à la soirée de conférences ainsi qu’à la journée de dépistage gratuit. Elle a informé également l’ensemble des médecins de famille et des diabétologues du lancement de cette campagne afin que tous leurs patients aient l’opportunité d’y participer.

En raison des délais de parution de ce numéro du d-journal, le compte rendu de la soirée de conférences et de la journée de dépistage paraîtra dans le prochain numéro.  


Vente de matériel et prestations en tiers payant

Finalement, on y est arrivé, hourrah ! Les réponses au questionnaire adressé en 2014 aux membres de l'AGD ont montré que ces derniers souhaitaient que l’AGD procède au système de tiers payant pour l’achat de matériel, comme le font les pharmacies, pour éviter la paperasse due au traitement des factures.

L’AGD a tout fait pour pouvoir satisfaire ses membres en passant au système de tiers payant qui exigeait de passer à la facturation électronique. C’est pour cette raison que l’AGD a signé un contrat avec la Caisse des Médecins de Genève qui lui permettra dorénavant de vendre son matériel en tiers payant, alors que jusqu’ici, elle le faisait en tiers garant. Ce système s’applique également aux prestations de la diététicienne. 

Explications

Le tiers payant est le système selon lequel la caisse maladie de l’assuré reçoit directement et paie elle-même les factures. La caisse maladie facture ensuite aux assurés leur participation aux dépenses. L’assuré ne s’acquitte donc que de la franchise et de sa participation aux coûts. 

Dorénavant, pour l’achat de votre matériel à l’AGD, finies les factures à régler vous-même ! Finie la paperasse ! 

Il vous suffira de vous munir de votre ordonnance et de votre carte d’assuré valide lors de votre premier achat. Procurez-vous une copie de votre ordonnance auprès de votre médecin ou de votre pharmacie.

L’achat de votre matériel à l’AGD l’aide financièrement et permet de la soutenir dans ses activités. 

Nous espérons avoir ainsi répondu à vos désirs et restons à votre disposition pour toute question à ce sujet !

Des informations complémentaires peuvent être obtenues à notre secrétariat.


Echange Suisse-Québec

Le récit de cette aventure, qui s’est déroulée cet été, se trouve en pp. 22 à 25. Dans le prochain numéro, nous vous ferons part des témoignages personnels des participants à cet échange, de leurs attentes et de leur vécu ! 

Vers le haut